Comment rédiger un procès verbal qui rend compte des activités du Comité d’Entreprise, véritable image de l’instance auprès des salariés ? Les choix opérés sont souvent le reflet de la façon de travailler au sein de l’instance (réunions préparatoires permettant d’arrêter des positions communes sur les dossiers présentés par la Direction) ou de l’entente au sein des Organisations syndicales (pas de position dissidente au sein d’un syndicat, par exemple).

Rédiger un procès verbal avec une retranscription nominative ou collégiale du débat est un choix d’autant plus important que le degré de synthèse retenu est élevé. On comprend que les Elus d’un Comité d’Entreprise unis ou organisés en grands groupes homogènes décident de retranscrire les débats collégialement. Les Comités dans lesquels les individualités s’affrontent ou composés par de multiples Organisations syndicales préféreront sans doute une retranscription nominative des prises de position. Plus généralement, la retranscription nominative des débats permet de préciser les détails des positions de chacun et d’introduire une part de subjectivité dans l’argumentation afférente.